Arrêter de fumer simplement

15/05/2017

 

Arrêter de fumer sans passer par des méthodes longues et couteuses qui essayent souvent de vous faire culpabiliser

 

Tout d’abord il faut comprendre pourquoi vous fumez.

 

C’est vrai ça d’ailleurs… Pourquoi vous fumez ?...

Essayez de répondre à cette question (que vous ne vous êtes peut-être jamais posé)

 

 

3 types de dépendance entretiennent cette addiction :

 

- La dépendance au produit

La nicotine injecte un effet agréable en quelques secondes dans le corps, mais sachez que l’organisme l’élimine en 48h. Donc vous n’êtes pas « accroc » à la nicotine comme certains le pensent. Si vous vous retrouvez dans le désert sans cigarette, vous pensez sincèrement que vous allez mourir ? Ou faire des crises de manque comme les héroïnomanes ?

Prenons un autre exemple : Un adolescent non-fumeur qui vit chez ses parents fumeurs. Avec le tabagisme passif, l'ado est soumis quotidiennement à une dose de nicotine. Pourtant quand il quitte le foyer familial il ne se met pas à fumer car il est devenu accroc à la nicotine. La dépendance est essentiellement dans la tête, pas dans le corps.

 

- La dépendance comportementale

C’est l’association de la cigarette à des gestes, des rituels (fin de repas, café, amis…)

Ces cigarettes-là vont être les plus faciles à repérer

 

- La dépendance émotionnelle

Fumer comble un manque, joue le rôle d’une béquille émotionnelle inconsciente. C’est une manière de gérer les émotions que vous avez ancré en vous et qui génère des automatismes (comme un programme d’ordinateur qui tourne en arrière plan). Mais comme n’importe quel logiciel, vous pouvez décider de remplacer ce comportement inapproprié par un autre programme qui vous convient.

 

Ces cigarettes ont donc des « fonctions ». Il faut les dissocier de vos gestes et de vos émotions, sans les remplacer par autre chose (une autre addiction, ou le grignotage ...etc…)

Il faut remplir le manque par « plus de soi » 

Désactivez l’émotion racine qui déclenche l’automatisme et installer en vous l’état d’être qu’il vous manquait

 

Dans un premier temps, faites deux colonnes dans un calepin. Une colonne « importante » et une colonne « inutile »

Et notez chaque cigarette fumée dans la colonne correspondante.

Cela vous permettra de repérer les cigarettes à éliminer tout de suite car elles sont inutiles.

Vous prendrez aussi le temps de réfléchir à quoi servent les cigarettes restantes ? (détente, sécurisante, etc...)

 

- Ne fumez pas 30 minutes avant et après les repas.

C’est surement le moment où l’ancrage est le plus fort car la cigarette est associée à une sensation corporelle. Mais c’est aussi les cigarettes que vous allez le plus vite repérer et vous pourrez donc porter votre attention plus facilement dessus pour les éliminer.

Une astuce : juste après avoir mangé, faites un bain de bouche. La sensation de la dernière bouchée du repas renforce souvent l’envie de la cigarette.

 

- Changez de main de temps en temps en tenant la cigarette. Vous aurez une sensation peu naturelle. C’est comme si ce n’était pas vraiment vous qui fumiez. Ou l’impression de jouer à fumer, comme un acteur. La cigarette devient une sorte d’accessoire.

 

- Changez de marque de cigarettes, en baissant le taux de nicotine.

Au delà du changement de votre paquet habituel qui désactivera un ancrage visuel, le tabac aura un goût bizarre

 

- Notez sur une feuille accrochée au mur des phrases stimulantes que vous pourrez vous répéter comme des mantras. Par exemple

« je n’ai pas à être dépendant d’un produit inutile »

« je lévite » (je l’évite)

«  le tabac fatigue mon organisme »

« il y a déjà assez de poisons dans l’air et dans la bouffe pour ne pas m’en imposer un autre »

 

- Fumez seul et non avec vos collègues ou amis (pendant la pause-café...)

 

- Gardez vos mégots dans un pot pour vous en dégoûter à jamais

 

 

Attention au contrecoup. Fumer brûle des calories et coupe l’appétit. Le sevrage se traduit en général par une prise d’au moins 2 kilos

 

Donc pendant l’arrêt du tabac, vous devez :

- Boire plus d'eau

- Introduire progressivement un exercice sportif auquel vous prendrez gout. Et ensuite augmentez le temps d'exercice. Prenez par exemple l'habitude de faire un trajet à pieds plutôt qu'en transport. Faites une série d'abdos ou de pompes le matin, etc...

 

Fumez votre dernière clope seul devant votre miroir, pour contempler une dernière fois le couple usé entre vous et votre cigarette. A ce moment-là, vous aurez envie de divorcer

 

Si vous avez réellement envie de changer ce comportement, vous y arriverez comme des centaines de milliers de personnes l’ont fait avant-vous.

 

Afin de vous faciliter la tâche faites vous accompagner surtout pour découvrir l’émotion racine qui guide votre envie de fumer.

Le Changement Rapide est un outil très efficace et reconnu dans l’arrêt du tabac.

 

Et n'oubliez pas de m'envoyer une photo de votre paquet de clopes dans la poubelle :)

changement.en.soi@gmail.com

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Flux RSS
Posts à LA UNE

C’est quoi un hypnotiseur qui déshypnotise ?

12/02/2019

1/5
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags